acheter des œuvres photographiques

Sur un tel festival, c’est l’occasion démarrer une collection de photographie. Que ce soit en achetant des tirages d’art ou des tirages « open édition » il y a quelques pièges à éviter, quelques bases à connaître et quelques repères à avoir.

5 conseils pour démarrer une collection d’œuvres photographiques

Pour bien commencer une collection : ni besoin d’être fortuné, ni expert en art pour acheter sa première œuvre ! Retenez 8 conseils pour vous lancer entre passion et raison :

  • Commencez par la photographie. Esthétiquement et financièrement plus accessible que les autres arts, la photographie est l’art le plus approprié pour démarrer une collection.
  • Commencez par un thème auquel vous être particulièrement sensible, qui vous tient à cœur : une passion. Soyez patients, attendez la rencontre avec la bonne œuvre, tel un coup de foudre !
  • Ne cherchez pas un prix. Évitez les œuvres numérotés vendues aux même prix que des tirages en open édition : ces œuvres ont peu de chance de prendre de la valeur. Nous détaillons cet aspect plus loin.
  • Privilégier des œuvres au tirage très restreint, moins de 10 exemplaires, proposées entre 1000 et 3000 € : ces œuvres sont les plus susceptibles de prendre de la valeur.
  • Achetez raisonnables. Démarrez petit : n’achetez rien qui dépassent les 5000 €. Sauf si vous êtes déjà un collectionneur avisé.
  • Ciblez des auteurs ayant un potentiel évidant : trop connus ils seront inaccessibles, mais nombres d’artistes de qualités à peine sortis du bois restent encore de belles opportunités.
  • Passez commande. Le détail semble anodin, mais acheter les tirages accrochés aux murs des salles d’expositions, c’est acheter des œuvres qui ont souvent pris des coups. Passez donc commande pour un tirage neuf : nombre d’artistes le proposent d’ailleurs spontanément.
  • Prenez conseil. Les galeristes et les experts en arts sont également là pour vous conseiller.

Qu’es qu’un tirage d’art ?

Un tirage d’art est le seul produit photographique considéré comme une œuvre d’art : il est caractérisé par les critères suivants :

  • La signature manuelle de l’auteur. Souvent apposée au dos, elle peut être faite sur la face.
  • Le numéro de l’épreuve. Apposé au dos sous la forme « n°5 » ou « #5 ». C’est l’auteur qui détermine le nombre maximum d’épreuves : il n’est limité que par lui.
  • Une réalisation qualitative. Les tirages d’art sont réalisé soit sur des papiers argentique traditionnels, soit sur des papiers dit « fine art » destinés aux épreuves d’art numériques. Les techniques d’impression sont nombreuse, deux sortent du lot : l’Ultrachrome pour la couleur et la Piezographie pour le noir & blanc. •

Les tirages d’art ne sont pas nécessairement livrés encadrés ou contrecollés sur des supports rigides. Il ne sont pas non plus nécessairement livrés avec un certificat d’authenticité, mais ce dernier reste souhaitable.

Qu’es qu’un tirage « open édition » ?

Un tirage de type « open édition » n’est pas une œuvre d’art. C’est un produit dérivé comparable à une copie de tableau :

  • Il n’est pas signé. Il peut quelque fois être accompagné d’un certificat portant un logo de l’auteur ou de l’éditeur, mais qui n’a pas valeur de signature.
  • Il n’est pas nécessairement numéroté.
  • Une réalisation qualitative. Les tirages open édition ont les même exigences qualitatives que les tirages d’art. Il sont véritablement comparable à des copies de tableaux.

Les tirages « open édition » ne peuvent en aucun cas avoir la valeur des véritables œuvres.

Quelques repères de prix

  • Tirages « open édition » : ce ne sont pas des œuvres d’art. Les tirages open édition courants oscillent entre 500 et 2000 € en fonction de la mise en oeuvre. Les petits formats peuvent être accessibles dés 50 €. C’est une excellente façon de démarrer une collection.
  • Tirages d’art courants, œuvres véritables limitées à 30 exemplaires en général. Ces œuvres sont généralement vendues entre 500 et 1500 €. Certains auteurs tiennent compte de la taille des œuvres pour établir les prix, mais ceci n’est pas une règle.
  • Tirages d’art rares, limités à moins de 10 exemplaires. Les œuvres d’auteurs reconnus ayant un pédigré significatif peuvent osciller entre 2000 et 3000 € pour des œuvres maîtresses, voir jusqu’à 4000 €. Des pièces secondaires peuvent être accessibles de 1000 à 2000 €. Des pièces exceptionnelles peuvent atteindre les 5000 € voir d’avantage. Ainsi, les œuvres d’auteurs au parcours exceptionnel peuvent atteindre des cotes digne d’œuvres picturales : d’une certaine façon elles sont leurs égales. Les œuvres courantes, notamment d’auteurs peu reconnus oscillent généralement entre 500 et 1500 €.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s